... ou comment faire un vrai faux (ou faux vrai) jean de marque française fabriqué en France.

Ma fille m'a laissé, l'an dernier, 2 jeans de son mari, déchirés sous les fesses, afin de les recycler.

Pour le défi jean de mon forum préféré, j'ai décidé de couper un pantalon à mon petit Pablo qui est en manque. J'ai choisi un modèle de jean dans un magazine et j'en ai réalisé un sur lequel j'ai reproduit les détails de ceux de son père avec le plus de précision possible.

Jean Olivier        Jean Olivier dos

L'opération la plus longue est le démontage. Défaire toutes les coutures et toutes les surpiqûres, séparer toutes les pièces.
Puis appliquer les pièces du patron et j'ai réalisé le découpage. Il n'y a que les poches intérieures qui n'ont pas pu être récupérées.

Celui-ci a été réalisé en stature 122 et comme toujours, j'ai pinaillé pour le montage de la braguette ; j'en ai pourtant monté quelques unes mais je ne maîtrise pas encore complètement la technique.

Les surpiqûres n'ont pas été faites à l'aiguille double mais à l'aiguille simple en faisant bien attention au parallélisme ; j'ai remplacé les boutons de la braguette par une fermeture à glissière et le bouton de la ceinture par une pression, beaucoup plus pratiques pour un enfant de 6 ans et j'ai ajouté un élastique dans la ceinture pour un bon maintien du pantalon.

Lontoon poika-jean Pablo

 

Jean haut     Jean haut dos

Jean intérieur

Et mon petit bonhomme était content mais je doute que le pantalon puisse faire 2 saisons ; heureusement, son frère jumeau, un peu plus petit, pourra en hériter.

Pablo 1

Pablo 2

 Modèle : Ottobre 2012/6 - 17. Lontoon Poika